Image

« Il est des personnalités qui ont un coup d’avance. Il est des personnalités qui n’ont pas besoin de le dire. Il est des personnalités que l’on a envie de suivre. Il est des personnalités dont l’attention bienveillante fait mieux vivre une communauté. Jean Bojko était de ceux-là. S’il y avait une contre-histoire des politiques culturelles à écrire, nul doute que Jean y tiendrait une bonne place. »

Vincent Guillon, Directeur adjoint de l’observatoire des politiques culturelles

« Dans sa personnalité, il y avait un rayonnement qui ne devait pas seulement sa puissance au sens aigu que Jean possédait des dérapages et de l’incongruité du monde, générateurs d’un comique irrépressible dès lors qu’un regard avisé sait le déceler. Dans cette personnalité, il y avait une alliance étourdiment harmonieuse entre la tendresse et la dérision. C’est un homme hors du commun que nous avons perdu. On peut douter qu’il soit remplacé ».

Claude Hagège, Linguiste, Professeur au Collège de France

JEAN BOJKO
Semeur d’utopies

Proposer une nouvelle forme de théâtre ouvert aux citoyens, aux petits, aux oubliés, c’est le pari audacieux que Jean Bojko, fondateur du TéATr’éPROUVèTe, a gagné. Trop tôt disparu, il laisse aujourd’hui un formidable patrimoine culturel qui continue de vivre.

Dans ses plus grands spectacles, il a impliqué les populations autour de problèmes de société : Les 80 ans de ma mère (la vieillesse) ; Création pour une ouverture vraie (la pauvreté) ; Je suis cultivé, je fais du potager (l’alimentation) ; L’Université des bistrots (l’accès à la connaissance) ; Les Tournées d’alimentation générale culturelle (le commerce ambulant et les services de proximité). Il a également créé un réseau de « cabinets de poésie générale » et initié tant d’autres projets à travers les campagnes.

Mécanicien du rêve, il a cru aux utopies. Il a réussi à attirer un large public populaire, à être reconnu par les professionnels de la culture comme un avant-gardiste et à être distingué par la presse nationale et des revues internationales.

Son slogan « Gratuit, même pour les riches » en dit long sur son espièglerie. Son œuvre est libre d’être continuée et reprise selon sa volonté affichée de copyleft…

Bernard Farinelli, auteur de cet ouvrage, a été invité en l’an 2000 par Jean Bojko lors d’une « rencontre-canon » pour la parution de son premier ouvrage Pour la campagne. Les deux hommes ont partagé les mêmes valeurs et les mêmes combats : citoyenneté, solidarité, monde rural…


Pour commander le livre

Merci de nous adresser un chèque du montant de votre commande à

TéATr’éPROUVèTe/ Editions de l’Abbaye du jouïr
L’Abbaye du Jouïr
58800 CORBIGNY la belle
03.86.20.05.17