Sommes nous plus heureux si nous allons plus vite ?

L'inutile est-il nécessaire ?

Avons-nous besoin de lenteur ?

L'art peut-il être un ralentisseur dans une société qui s'emballe ?

Comment faire de la place, agrandir les interstices dans le temps ?

Que faisons-nous de notre précieux temps ?

Peut-on ralentir le monde ?

 

Dans notre société hyper connectée, tout s’accélère à en donner le vertige, chacun se doit d’être toujours plus efficace, productif, optimisé. Même à la campagne, derrière l’image d’Epinal de calme et de tranquillité, sévit la même frénésie (ou presque) que dans les fourmilières urbaines.

Dans un tel contexte,
quoi de plus précieux que le temps ?
Quoi de plus vital ?

Chaque minute, chaque seconde est mesurée, pesée, vendue, achetée, revendue, ou perdue (certains vendent très cher le « temps de cerveau disponible » des autres). Tandis que la surabondance de biens, de services, d’informations se fait de plus en plus pressante.

La pénurie de temps est désormais avérée !

Image

Le temps s’en va, le temps s’en va ma Dame,
Las ! le temps non, mais nous nous en allons.

(Ronsard)

Avec le don du temps,

jouons collectivement à ralentir, à expérimenter une autre relation à la vitesse.

Face à une injonction générale de vitesse, nous proposons une nouvelle mise en scène dans l’espace social « le don du temps ».

Lorsque l’équipe du « Don du temps » s’installe pour la journée dans un village, chacun peut venir donner son temps selon ses possibilités, le temps collecté est ensuite stocké dans des tubes, analysé, et envoyé à la banque du temps* avant d’être distribué à ceux qui en ont le plus besoin (traders stressés, parents débordés, employés en burn-out, citadins submergés, hyperactifs en tout genre…)

Image

Une organisation minutée !

La caravane du Don du Temps s’installe au cœur d’un village, sur un marché, dans un festival, sur un parking, devant une entreprise, sur une aire d’autoroute, devant une gare… De préférence dans des lieux d’attente et lieux de passage du quotidien.

La caravane du Don du Temps est un espace scénique intimiste où les participants sont immergés dans une histoire dont ils sont à la fois acteurs et spectateurs. Pendant le fonctionnement de la machine de prélèvement du temps, les employés du Don du Temps ont des choses à leur dire, à leur raconter, à leur chanter...

Le sonomaton du Don du Temps recueille des témoignages sonores qui enrichissent le contenu du spectacle au fil des représentations.

Où et quand donner votre temps ?

Première Mondiale !

le 8 et 9 juin 2019
à Brinon sur Beuvron (58)

Festival
"Les petites rêveries"

« Le temps est une “chose” introuvable dont l’existence ne fait aucun doute. Une “chose” dont tout le monde parle mais que personne n’a jamais vue.

Nous voyons, entendons, touchons, goûtons dans le temps,
mais non le temps lui-même.

Contre toute attente, Chronos est un planqué, un caméléon qu’il faut débusquer sous nos habitudes de langage et de perception. […] Parce que les horloges ne mesurent pas forcément du temps. Parce que le temps est toujours là alors qu’on dit qu’il s’écoule. Et qu’il existe indépendamment de ce qui survient, se transforme, vieillit et meurt. »

(Etienne Klein / Les Tactiques de Chronos)

Acteurs
Création et jeu : Claire de Sédouy, Emmanuel Rabita, Alain Buisson
Ateliers : Laurence Despezelle et les habitants du territoire
Construction décor : Virginie Jeanson, Martin Février
Administration : Nina Faulquier
Communication : Eric Lefebvre

Partenariats
DRAC Bourgogne-Franche-Comté, Région Bourgogne-Franche-Comté, Département de la Nièvre, L’Abéicité, Ville de Corbigny, la Transverse, Festival les Petites Rêveries